02 Jul 2018
Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Abilio Diniz, un séducteur à la conquête de Carrefour

Diriger avec succès sa société

Pour faire progresser sa propre chaîne, Abilio Diniz (Lefigaro.fr) s'est inspiré de la réussite du groupe Carrefour, dont il a côtoyé les créateurs dans les années 1970. Dès la fin des années cinquante, son père prend conscience que le commerce écrira son avenir dans les grandes surfaces. A la toute fin des années 1950, Abilio Diniz crée avec son père la 1ère grande surface du groupe. Une dizaine d’années plus tard, GPA rassemble 40 magasins et 1 400 collaborateurs La boutique familiale est appelée Pão de Açúcar, l'enseigne s’inspire du célèbre Pain de Sucre à Rio.

Abilio Diniz possède de l'influence au sein du sous-continent brésilien

Abilio Diniz est dorénavant l’une des personnes ayant le plus de poids du Brésil. Le chef d'entreprise a fait partie du cercle des proches de l’ex dirigeant du Brésil, Luiz Inácio Lula da Silva. Possédant une fortune estimée à 3,7 milliards de dollars, Abilio Diniz est le 10e individu le plus riche du sous-continent brésilien, selon "Forbes".

Un patron qui a traversé les difficultés

Abilio Diniz est kidnappé durant de la campagne présidentielle de 1989. Délivré au bout d'une semaine, il sera affecté à jamais par cette événement. Le Grupo Pão de Açúcar dirigé par cet entrepreneur rencontre de graves difficultés financières au cours des années 90, alors que le Brésil connait une dramatique crise économique. Il participe au Conseil Monétaire brésilien à la fin de la décennie 80, alors que le pays rencontre une période d’hyperinflation. Abilio Diniz met en place un plan de sauvegarde draconien permettant de préserver le groupe GPA, qui congédie 20 000 collaborateurs, ferme 1/3 de ses supermarchés et vend ses activités au Portugal.

Abilio Diniz prend la présidence du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire BRF (Brasil Foods) au printemps 2013. En décembre 2014, le fonds d'investissement Peninsula, bâti par les Diniz, annonce l'acquisition de 10% du capital de Carrefour Brésil. En compagnie d'un associé de choix, il fait son grand retour dans le circuit de la distribution brésilienne à la veille de ses 80 ans. Abilio Diniz dédie son temps à BRF et recherche de nouveaux investissements depuis son retrait du groupe GPA.